Les sites Comparagroup
Accueil > Lexique de l'immobilier > Charges de copropriété
Lexique de l'immobilier
Envoyer à un ami Imprimer

Charges de copropriété

Nécessitant généralement la réalisation d’un certain nombre de dépenses, le fonctionnement d’une copropriété se trouve financé par les charges perçues par le syndic, le règlement de copropriété fixant alors les différentes règles relatives à la répartition de celles-ci entre les différents propriétaires, permettant ainsi, à chacun, de prendre part, de manière équitable, au fonctionnement de la copropriété.

Généralement distinguées en deux catégories, les charges de copropriété peuvent ainsi être qualifiées de générales, lorsqu’elles correspondent à des dépenses liées à l’entretien, la conservation et l’administration des parties communes, les frais relatifs au fonctionnement et à l’entretien des services communs, tels que les ascenseurs, ou encore la distribution d’eau froide, étant, quant à eux, qualifiés de charges spéciales.

Réparties en fonction de la valeur du lot de chaque propriétaire par rapport à la valeur totale de l’immeuble, les charges générales sont exprimées en tantièmes de copropriété, assurant, à chacun, de participer, de façon égale, à celles-ci, les charges spéciales se trouvant, quant à elles, assumées par chaque propriétaire, selon l’utilité des différents services, permettant ainsi, aux personnes ne bénéficiant pas des services, de s’affranchir de l’entretien de ceux-ci.

Pouvant constituer une source importante de dépenses, les charges de copropriété doivent faire l’objet d’une certaine attention lors de l’acquisition d’un bien immobilier, celles-ci pouvant, en effet, s’avérer être particulièrement lourdes, nécessitant donc une étude approfondie pour déterminer leur opportunité, celles-ci pouvant notamment être contestées lorsqu’elles ne respectent pas le principe de l’utilité, leur répartition pouvant aussi faire l’objet d’une réclamation en cas de déséquilibre.

Définition(s) associée(s)