Les sites Comparagroup
Accueil > Lexique de l'immobilier > Loueur en meublé
Lexique de l'immobilier
Envoyer à un ami Imprimer

Loueur en meublé

Créé en 1949, le statut de loueur en meublé repose sur l’acquisition d’un bien immobilier meublé en vue de son placement en location, dans le but de générer un revenu, celui-ci nécessitant ainsi un équipement suffisant pour permettre au locataire d’emménager dans les lieux avec ses seuls effets personnels, le logement devant alors contenir un nombre suffisant de meubles pour permettre une utilisation normale.

Faisant aujourd’hui l’objet d’un statut fiscal particulier, l’activité de loueur en meublé se divise en deux catégories, comprenant les noms professionnels et les professionnels. Aussi désignés respectivement par leurs initiales LMP et LMNP, cette distinction permet notamment l’application de régimes fiscaux distincts, adaptés à l’activité et aux contraintes financières de chacune de ces deux catégories.

Accordé aux personnes inscrites au registre du commerce et des sociétés comme loueur professionnel percevant de leurs activités de location des revenus supérieurs à 23 000 € par an, représentant la principale source de revenus de leur foyer, le statut de loueur en meublé professionnel offre un certain nombre d’avantages fiscaux, comprenant notamment la possibilité de bénéficier d’un certain nombre de déductions et l’exonération des plus-values, ainsi qu’un allégement des droits de succession.

Réservé aux personnes n’entrant pas dans la catégorie précédente, le statut fiscal de loueur en meublé non professionnel se trouve, quant à lui, soumis au régime d’imposition des Bénéfices Industriels et Commerciaux, les contribuables concernés pouvant ainsi opter, selon leur chiffre d’affaires, pour le régime des micro-entreprises, afin de bénéficier d’un certain nombre d’avantages fiscaux particulièrement intéressants, faisant de la location en meublé une activité intéressante du point de vue de la défiscalisation.

Définition(s) associée(s)