Les sites Comparagroup
Accueil > Actualités > Vers un ralentissement du marché de l’immobilier ancien en 2011 ?
Actualités de la gestion locative
Abonnez-vous au flux rss Envoyer à un ami Imprimer

10 juillet 2011

Vers un ralentissement du marché de l’immobilier ancien en 2011 ?

Vers un ralentissement du marché de l’immobilier ancien en 2011 ?

Particulièrement touché par la crise économique dans un certain nombre de pays, tels que les États-Unis et l’Espagne, le marché de l’immobilier ancien fait, en France, l’objet d’une certaine attention, même si celui-ci n’a pas subi, de manière aussi forte que certains de ses homologues, les effets des perturbations économiques, portant un certain nombre d’acteurs du secteur à dresser le bilan de leur activité.

Une hausse des prix de l’immobilier ancien de 3,8 % sur les 12 derniers mois écoulés

C’est ainsi dans ce cadre-là que la Fédération NAtionale de l’IMmobilier, plus connue sous ses initiales FNAIM, vient de faire part de ses premières constatations pour l’année 2011, annonçant, par l’intermédiaire de son Président, René Pallincourt, que « les prix devraient progresser entre 3 % et 6 % cette année », ce mouvement étant notamment lié à la hausse des taux d’intérêt appliqués dans le cadre des crédits immobiliers et à une certaine morosité des ménages, en cette période de crise économique.

 

Laissant apparaître une hausse des prix de l’immobilier ancien de 3,8 % sur les 12 derniers mois écoulés et plus particulièrement une augmentation de 6,8 % sur le trimestre qui vient de s’achever, la FNAIM met en garde les professionnels du secteur contre un ralentissement, venant ainsi confirmer les prévisions du réseau d’agences immobilières Century 21, qui avait pronostiqué, il y a peu, un essoufflement du marché de l’immobilier, malgré les différents dispositifs d’incitation en place.

 

Tenant encore principalement, selon la FNAIM, au crédit immobilier, le ralentissement que devrait connaître ce secteur, durant la période à venir, reste ainsi particulièrement lié à l’état d’esprit des Français envers ce moyen de financement ; ceux-ci, par l’intermédiaire d’un sondage de l’institut IFOP ayant, en effet, fait part de leur morosité en la matière, seulement 29 % des personnes interrogées qualifiant de « facile » l’obtention d’un crédit immobilier et 44 % estimant les taux proposés attractifs, soulignant les principaux aspects du problème.

Retour à la liste des actualités
A lire également

Comparatif

Comparez les différents acteurs des agences de gestion locative en un simple clic

Fiches pratiques

Le fonctionnement des agences de gestion locative expliqué grâce à nos fiches pratiques

Synthèse

Découvrez les forces & faiblesses des offres de gestion locative en ligne au sein de notre rubrique synthèse

Lexique

Les termes techniques de la gestion locative n'auront plus de secret pour vous grâce à notre lexique.

Comparagestion sur Facebook