Les sites Comparagroup
Accueil > Actualités > Les vendeurs de listes d’annonces de location d’appartements dans le collimateur de l’UFC - Que Choisir
Actualités de la gestion locative
Abonnez-vous au flux rss Envoyer à un ami Imprimer
30 août 2012

Les vendeurs de listes d’annonces de location d’appartements dans le collimateur de l’UFC - Que Choisir

Les vendeurs de listes d’annonces de location d’appartements dans le collimateur de l’UFC - Que Choisir

Revenant, chaque rentrée, sur le devant de la scène, les vendeurs de listes d’annonces de location d’appartements et les problèmes liés à leurs prestations ont, cette année, connue une nouvelle évolution, l’association de consommateurs UFC - Que Choisir ayant, en effet, décidé de porter plainte contre 13 de ces professionnels, dénonçant notamment, au terme d’une enquête menée au sein de 10 villes universitaires, des pratiques commerciales trompeuses.

Des listes d’annonces de location d’appartements sans aucune garantie de bail selon l’UFC - Que Choisir

Ayant ainsi testé, au cours des mois de février et juin, quelques 18 professionnels appartenant à 15 enseignes différentes, l’UFC - Que Choisir a finalement conclu son enquête en soulignant le fait que les vendeurs de listes d’annonces de location d’appartements se limitaient généralement à fournir une simple information sur les biens disponibles, celles-ci ne garantissant pas, en effet, la conclusion d’un bail, contrairement aux prestations proposées par une agence immobilière dûment mandatée, la plupart ne répondant pas non plus à leur obligation légale de fournir une sélection correspondant à la demande de leurs clients.

Des résultats limités malgré la demande d’un paiement anticipé des listes d’annonces de location d’appartements

Devant normalement voir le paiement réalisé en fin de prestations, la fourniture de listes d’annonces de location d’appartements fait, selon l’UFC - Que Choisir, l’objet, dans 89 % des cas, d’un paiement anticipé, les montants concernés pouvant, en outre, s’avérer être particulièrement élevés, puisque l’association a constaté des tarifs allant jusqu’à 450 € à Paris, alors que les résultats offerts par ses formules se révèlent être, selon le défenseur des consommateurs, moins efficaces que le marché gratuit, l’organisation ayant, de ce fait, décidé de porter le litige devant les tribunaux, poursuivant pour cela 13 enseignes spécialisées.

Retour à la liste des actualités
A lire également
24 août 2013
Le gouvernement lance la caution locative pour les étrangers et les étudiants en famille monoparentale

Dès la rentrée 2013, jusqu’à 2000 étudiants recevront une caution locative. Telle est l’annonce faite mardi par La ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso.


Lire la suite
8 mai 2013
Le taux du crédit immobilier se fait tout petit

Un taux du crédit moins cher, des prix immobiliers en baisse, tous les sons de cloche militent pour l’investissement immobilier. Le marché se réveillera-t-il ?


Lire la suite
18 juillet 2012
L’encadrement de l’augmentation des loyers rejeté par les propriétaires et professionnels de l’immobilier locatif
Ayant constitué un sujet central de la dernière campagne présidentielle, les problèmes de logement que rencontrent certaines catégories de la population française devraient, selon toute vraisemblance, motivé la réalisation, par le...
Lire la suite

Comparatif

Comparez les différents acteurs des agences de gestion locative en un simple clic

Fiches pratiques

Le fonctionnement des agences de gestion locative expliqué grâce à nos fiches pratiques

Synthèse

Découvrez les forces & faiblesses des offres de gestion locative en ligne au sein de notre rubrique synthèse

Lexique

Les termes techniques de la gestion locative n'auront plus de secret pour vous grâce à notre lexique.

Comparagestion sur Facebook